TAFTA : exigeons la transparence sur les négociations !

Nous relayons la pétition initiée par Jean-Frédéric POISSON, président du Parti Chrétien Démocrate.

Voici le lien :

http://citizengo.org/fr/33086-transparence-sur-les-negociations-autour-du-tafta

Nous la soutenons et vous invitons à la signer massivement ! Voici quelles sont les conditions pour qu’un député de la Nation puisse accéder aux documents relatifs à la négociation de ce traité -dit- Transatlantique :

« Dans un des services du Premier ministre, dans une salle fermée, en étant escorté par un fonctionnaire de Matignon qui sert de surveillant, en prenant soin de déposer son téléphone portable à l’entrée pour ne pas s’en servir en consultant le document, qui par ailleurs est en anglais et avec des sanctions pénales pour qui divulguerait des informations recueillies en consultant ces documents. »

Cela démontre que, manifestement, les porteurs de ce projet n’ont pas la conscience tranquille, et souhaitent passer en force ; par suite, il convient que les Français fassent preuve de vigilance et soient mobilisés constamment ! Les méthodes décrites n’ont pas leur place en démocratie, car elles relèvent de la peur de la transparence, symptôme dangereux d’une déviance totalitaire !

Les Jeunes Pour la France réaffirment leur opposition TOTALE, dans la lignée des positions de Philippe de VILLIERS, à ce traité, qui condamnerait l’économie Française à devenir la proie des grandes entreprises mondialisées, notamment américaines.

Nous portons un projet économique fondé sur l’initiative personnelle et la liberté d’entreprendre ; nous souhaitons promouvoir l’économie RÉELLE, dont le cœur battant n’est autre que le tissu de petites et moyennes entreprises et d’artisans, dont le savoir-faire doit être défendu. Ce tissu économique sera gravement mis en danger par l’économie de masse, si ce traité venait à être signé. Le savoir-faire à la française serait voué à disparaître à moyen terme, détruit par les machines industrielles globalisées portées par la finance apatride.

Face au TAFTA, nous portons un projet économique fondé sur un capitalisme enraciné.

Le bureau des Jeunes Pour la France.